Peter Pan avait raison …

large

L’autre jour en flânant sur Facebook j’ai eu l’occasion de voir un de mes contacts poser une question dans un de ces groupes. La question était « Et toi quand est ce que tu t’es rendu compte que tu as grandit ? »

J’ai lu quelques commentaires, curieuse de savoir quel pouvait être le point d’impact des gens, quel pouvait être leur histoire… Pour certains c’etait lorsque leur premier enfant est né, ils ont sentit une grande responsabilité leur tomber au coin du nez, pour d’autres c’est le jour ou ils ont eu la chance de retrouver au fin fond d’un placard ce fameux Pull jaune que leur mère leur avait tricoté étant enfant, pour d’autres encore c’est le jour ou ils ont ressortit leur vieux jouer de gamin, ou encore le jour ou ils sont devenue grand parents, le jour d’un voyage en solitaire …

Moi c’était la semaine dernière lorsqu’en parlant avec mon compagnon on s’est posé la fameuse question du « Que veut on pour notre avenir? »

Ce n’était pas le genre de question mise au point après une engueulade pour savoir si oui ou non on est capable d’avancer dans le même sens, non c’était l’inverse, la volonté de faire le chemin ensemble et de ce que nous serions prêt à faire pour notre avenir, notre futur ensemble, l’avenir de la petite famille que l’on avait tant envie de fonder, l’avenir de ce choix qui nous pend au nez d’ici deux ans, de cette mutation qui approche, de ce manque d’emploi pour quelqu’un de « trop diplômé » comme ils disent…

On parlait de se construire une maison digne de nos rêves, celle avec un grand jardin joliment aménagé pour y voir courir le chien ainsi que les marmots, celle avec un grand salon, une belle cuisine, de grandes chambres avec un magnifique dressing … En gros LA maison qui nous met les étoiles dans les yeux, celle avec un intérieur digne de Pinterest.

Je disais également que je voulais un métier agréable, un taf pour lequel je suis contente de me lever le matin et que dans la région j’allais avoir du mal à trouver, que le sud devient de plus en plus fermé et que les mentalités ne sont plus ce qu’elles étaient. Après moult réflexion et petit tour sur le bon coin, nous avons pris la décision de changer de région.

C’est à cet instant je me suis senti grandi, la décision ne tenait qu’à moi, enfin à nous. Il n’y avait pas mes parents pour me dire que c’est ce qu’il fallait faire ou qu’au contraire ce n’était pas le meilleur choix. Il s’agissait de faire un choix pour notre vie, pour nos envies et nos rêves. De faire un choix pour la prochaine mutation, quelle région demander? quelle ville ? Qu’est ce qui sera le mieux pour nous ? Peut on trouver une ville bien desservie dans le cas ou je veux redescendre ? Dans quelle ville y a t il du travail pour moi ?

Des décisions j’en ai souvent prit, qu’elles soit sur un coup de tête ou non je n’en ai jamais regretté aucunes puisqu’elles m’ont toutes appris et forgé ce que je suis aujourd’hui. Et puis j’avais toujours dit que je ne pourrais pas rester vivre dans cette région bligng bling, paillettes, champagne, sunshine et faux semblant, que mon rêve était de partir en Bretagne. A l’époque je ne pensais pas tellement à la famille et je ne pensais pas tellement non plus à en fonder une moi même, je pensais pas non plus que la famille pouvait être aussi importante, ni qu’un jour j’en aurai besoin ou plutôt que j’aurais l’envie d’en avoir besoin.

A l’époque, prendre la décision de m’en éloigner était un jeux d’enfant, je ne pensais pas au après, je ne pensais pas que certaines personnes pouvaient avoir besoin de moi ou qu’il fallait que je sois là pour elles. A l’époque je n’étais qu’une enfant parlant dans le vent …

Aujourd’hui je prend conscience qu’un jour je ne serais peut être plus aussi souvent près des gens que j’aime, que je ne pourrais pas être là pour eux dans les moments difficiles de la vie. Cette idée me trotte en tête parce que je sais que pour le travail je n’aurais pas le choix et que lui non plus n’aura pas le choix. Un jour ils nous muteront ailleurs, ils nous demanderont de tout recommencer autre part parce que nous ne sommes plus des enfants et qu’ainsi va la vie…

Je me suis rendu compte que j’ai grandit un mardi soir de Juillet assise dans mon canapé…

 Et toi quand est ce que tu t’es rendu compte que tu as grandit  ?

Publicités

Exprimez vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s