The last son, la malédiction

[critique de film] : The last son, la malédiction

James Furlong, orphelin de mère, se découvre un don extraordinaire à la suite d’un accident qui cause la mort de son père et de sa grand-mère. Bouleversé par le mystérieux pouvoir qu’il s’est découvert, James s’isole dans une forêt pour éviter de faire du mal à ses proches et décide d’y vivre. Quelques années plus tard, une jeune fille nommée Mae, se réfugie dans la même forêt à cause d’un mal incurable qui l’aurait atteint. Les deux jeunes se rencontrent et tombent amoureux l’un de l’autre. Leur union permet à James de découvrir une force jusqu’alors insoupçonnée dans ses pouvoirs.

Mon avis : 

hideaways -: Mae-West O'Mara - James Furlong

Je suis tombée sur ce film complètement par hasard. C’est en regardant la bande annonce de « The lucky one«  que  You tube me l’a proposé. Ne connaissant pas le film je me suis dit que voir la bande annonce ne me coûterai rien. Et c’était vrai. Le film avait l’air sympa et l’idée de la malédiction allait me changer de mes comédies romantiques. Je me suis donc regardée le film un soir pendant que l’amoureux  se regardait son émission. 

Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est LE FILM de l’année, mais je l’ai trouvé touchant. Attention néanmoins aux personnes n’aimant pas les histoires sur fond de maladie, c’est certes fantastique et donc iréel, mais il y a un aspect assez tragique dans l »histoire. Sans vouloir te spoiler et t’en dire plus, sache simplement que tout n’est pas rose.

Hideavays - the last son, la malédiction En revanche j’ai bien aimé la fin de l’histoire et le fait de voir du positif même dans une situation des plus tragique et malheureuse. Je ne vais pas te dire qu’il finit bien, mais je ne te dirais pas non plus que cela fini mal, car ce n’est pas le cas ! Leur rencontre n’est pas un hasard, ils ont chacun eu un effet sur la vie de l’autre. Un aspect de complémentarité qui est plaisant. Il ne connaît rien et elle lui apprendra beaucoup quant à lui il lui donnerait un dernier espoir de se battre. Je ne peux rien te dire de plus sans te dévoiler l’histoire, mais sache que même si l’on connaît l’intrigue dès le début on reste en haleine jusqu’à la fin ! 

C’est un film qui dure 1 h 35 et malgré le manque de grande action je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et n’ai pas vu le temps passé. C’est « plat » tout en ayant un message intéressant à délivrer, je t’assure c’est un film à voir qui fait passer du bon temps ;)

film d'argent

Que penses tu de ce film ? 

Signature Jude mademoiselle

Publicités

3 réflexions sur “[critique de film] : The last son, la malédiction

Exprimez vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s