Hyères les palmiers - cité médiéval

Hyères, sur les traces de ceux qui l’ont façonné

Hyères les palmiers - cité médiéval Cela fait un moment que je souhaite te faire cet article sans vraiment savoir comment l’aborder. Ce qui dans un sens est vraiment stupide puisque ce n’est pas mon premier et que cela fait déjà quelques mois maintenant que je te partage des lieux propices à la vadrouille non loin de chez moi. Oui, mais voilà, cette fois c’est de ma ville qu’il s’agit. De ce coeur dans lequel j’ai grandi et dans lequel j’ai traîné durant de longues années.

Hyères les palmiers - cité médiévalUne crainte de mal t’en parler, d’en dire trop ou de ne pas avoir un regard objectif. Et puis finalement… C’est en faisant découvrir la ville des à amis, la semaine dernière, que je me dis « Allez pourquoi pas ! ». Après tout c’est marrant de te montrer les rues dans lesquelles je passais mes heures creuses au lycée ou durant l’été. Des heures creuses que j’aimais remplir en jonglant, en jouant de la guitare, en regardant le soleil se lever ou se coucher ou tout simplement à monter descendre le long des ruelles sinueuses et escarpés en souriant aux habitants ou aux touristes. Haaaa les touristes, j’en ai aidé plus d’un à trouver leur chemin 😀

Hyères les palmiers - cité médiéval Hyères, appelée aussi  Hyères les palmiers (ou Hyères les palmitos pour les intimes 😉 ) est connu pour ses biens faits thermale. Dès les années 1830 elle devient l’une des premières destinations touristiques pour la haute société aristocrate européenne. Du moins surtout pour la haute société anglaise. Un passé qui nous reste encore aujourd’hui notamment dans l’architecture de certaines bâtisses ainsi que l’existence de jardin public ou privé suivant la mode des jardins anglais.

Le plus souvent, les touristes connaissent hyères pour les personnalités historiques qui y ont séjourné (comme Alexis Godillot, Edith Warthon ou encore la reine Victoria), pour son festival de la mode qui a lieu chaque année à la villa Noaille, mais aussi et surtout pour ses plages et ses îles d’or plus que célèbres. Néanmoins, moi ce que j’ai toujours aimé c’est ce que l’on appelle le vieux Hyères. 

Hyères les palmiers - cité médiévalUne cité médiéval construire au XII ou XIII siècle, me semble-t-il, par les seigneurs de Fos. Une cité entourée de remparts et surplombé d’un château dont il ne nous reste aujourd’hui que des ruines, il fut détruit en 1596 par Henri IV et démantelé en 1620 par Louis XIII. Il avait ceci dit une position stratégique propice à la défense et à l’observation. Il y a d’ailleurs tout un tas d’anecdotes sympa à connaitre comme celle du nom de la place de marbre. La place de marbre est un endroit de rassemblement sur lequel se trouve le marché, quelques concerts ainsi que des événements saisonnier comme le marché de Noël. Elle n’a cependant pas toujours porté ce nom, elle est connue aussi pour être la place de la rade, pour la simple et bonne raison que fut un temps la mer venait se jetait sur les remparts  de la cité. 

Hyères les palmiers - cité médiéval Une ville qui regorge de merveilles et qui cache en son coeur la Provence avec ses odeurs d’olives et de tapenades, ses bouquinistes et ses créateurs. Tu pourras également, au détour d’une ruelle pavée, être surpris par un petit magasin qui ne paie pas de mine et qui pourtant est à découvrir. Sans compter ses nombreux bars dans lesquelles tu feras sans aucun doute de belles rencontres, voir peut être même incongrues. Tu auras peut-être la chance de rencontrer Michel, ce grand homme qui par sa taille et son élégance (Et sa bicyclette ❤ ) te rappellera pourquoi les mots « Gentleman »  et « Dandy » furent un jour inventés. Et si tu as cette chance, profites-en pour partager avec lui cet instant. Il te fera découvrir un temps et une façon de pensée qui s’estompe aujourd’hui. 

Hyères les palmiers - cité médiévalIl m’arrive même parfois d’avoir l’impression de remonter le temps et de me retrouver à cette époque ou les sabots des chevaux claqués encore sur le sol accompagné des roulements de charrettes ou carrosses.

Tu me connais… de l’imagination j’en ai à revendre  😉

A quand un détour par chez nous ? 

Signature Jude mademoiselle

Publicités

2 réflexions sur “Hyères, sur les traces de ceux qui l’ont façonné

  1. Ce n’est jamais facile d’écrire un article au sujet de sa propre ville. On croît la connaître si bien, si mal et on a un tout autre regard par rapport à ceux qui s’y rendent en touristes. En tous cas merci de l’avoir fait et si je me rends à Hyères, je me souviendrai de « palmitos ».

    Aimé par 1 personne

    1. Ho merci pour ce commentaire 🙂 J’espère vous avoir donné envie d’y séjourner, même le temps d’un week end ?!

      Malheureusement pour nous … Il n’y a plus autant de palmiers qu’avant :/ mais certains résistent encore 😉
      Si vous venez sur Hyères, je vous invite aussi à visiter les salins et la presque île. Vous trouverez un article dessus dans la catégorie partir en vadrouille 😉 C’est dommage de venir que pour Hyères, nous avons pleins de secret à vous partager !!!
      Bonne journée à vous

      J'aime

Exprimez vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s