le sourire de mona lisa affiche

[critique de film] : Le sourire de Mona Lisa

En 1953, Katherine Watson, une jeune femme libre d’esprit, fraîchement diplômée de l’université de Bekerley, intègre la prestigieuse école pour filles de Wellesley pour enseigner l’histoire de l’art. Déterminée à affronter les mœurs dépassés de la société et de l’institution, elle va insuffler à ses étudiantes, dont Betty et Joan, l’envie de se dépasser et d’avoir le courage de mener l’existence qu’elles souhaitent réellement vivre.

Mon avis (Spoil possible) :

Le sourire de mona lisa critique film J’ai eu l’occasion, lors de mon voyager en train direction Disneyland, de visionner à nouveau un superbe film. C’est un film qui a quelques années derrière lui, mais qui fait toujours passer un agréable moment.

Katrine Watson est une femme avant-gardiste qui, de part son statut de professeur, espère contribuer à changer les moeurs où du moins les faire évoluer. Son « combat » se porte principalement sur la position des femmes dans la société. Elle tente de montrer aux jeunes filles de sa classe « Ôh » combien il est important de se surpasser et de ne pas rester dans un coin d’une pièce en attendant que quelqu’un est besoin d’elle. C’est un rôle en désaccord total avec le programme que les jeunes femmes sont censées apprendre. Comme tu dois déjà le savoir, à l’époque, la femme n’a pas encore une place à part entière et n’est là que pour servir au mieux son petit mari. Par conséquent la femme doit se marier et être accomplie en sachant exactement comment réagir dans n’importe quelles situations.

Le sourire de mona lisa critique film Une époque d’après guerre parfaitement raconter avec un peu d’humour et de « légèreté ». Je ne sais pas si le mot légèreté conviens parfaitement, mais je trouve que ce film est une véritable leçon de vie. Les gens ayant l’esprit obtus n’ont pas forcément une meilleure vie que ceux qui ont l’esprit ouvert. Il est difficile de se fondre dans la masse avec des convictions bien trop rigides.

Ce film retrace un bout de la vie de ses femmes, en nous montrant ainsi leurs positions, leur choix, leurs conséquences … Il n’y a pas de bon ou de mauvais camps, il y a tout simplement des vies qui s’emmêlent et tente d’avancer dans un monde qui décide pour elles.

Le sourire de mona lisa critique film Quand au jeu d’actrice… Comment te dire ?! Tu ne pourras pas résister à Julia Roberts et son magnifique sourire, Kristin Dust et son caractère de petite peste capricieuse (un rôle qu’elle sait jouer à la perfection et qui lui va tellement bien -mes propos ne sont pas péjoratifs je l’aime énormément), une femme enfant qui, malgré ses idées obtus, se retrouvera confronter à ses pires craintes. Julia Stiles et sa parfaite personnalité, elle représente la femme parfaite qui sait gérer son espace privé ainsi que sa vie conjugale. Cette femme prête à se sacrifier sans aucun remords pour son homme. Et puis Maggie Gyllenhaal qui n’est autre que la femme libre dans toute sa splendeur. Celle que la société crains, car elle n’a pas peur d’affirmer et d’assumer qui elle est et qui elle souhaite être ! Un égal de l’homme, séduisante, libre et intelligente.

Le sourire de mona lisa critique film
un film que je te conseille vraiment si tu ne l’as pas déjà vu, car si comme moi tu aimes l’histoire en général, mais aussi celle de la femme, si tu aimes les films d’époque et surtout ces actrices, alors tu passeras un agréable moment.


Pour moi, sans hésitation, ce sera un film d’or !

Film d'or

Quel est ton avis sur ce film ? 

Signature Jude mademoiselle

Publicités

Exprimez vous

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s